Grand et petit paysage

Le Paysage est  un élément important de la qualité de vie des populations

La qualité du cadre de vie est un enjeu majeur aussi bien pour l’épanouissement des individus et de la société que pour l’attractivité d’un territoire. Qu’ils soient secrets, étonnants, époustouflants, nos paysages ne ressemblent à aucun autre. Ils forment notre identité, entre les Alpes grandioses et la Méditerranée toute proche. Ils reflètent aussi la manière dont nous cultivons cet espace. La variété et la force de nos paysages typés proposent ainsi “une lecture à livre ouvert de l’histoire ayant marqué l’évolution du territoire “.

Le paysage, est également fait d’une somme de détails, tels que que bâtiments, clôtures, haies pylônes, nature et couleurs de façade, de toitures, gestion de la végétation…  qui peuvent valoriser, gâcher ou couper des vues d’ensemble.

©SebastienArrighi

 

La charte du Parc nous engage à “préserver et anticiper les paysages de demain “. 

 

 

 

 

Les objectifs de la charte

  • Promouvoir des formes urbaines économes en espace pour favoriser la vie sociale et le dynamisme économique des centre-bourgs

Économiser l’espace dédié à l’urbanisation permet de réduire les impacts environnementaux, les risques naturels, les coûts des réseaux et de l’organisation des transports. Cela favorise le lien social et le fonctionnement des activités économiques des villages.

  • Promouvoir des démarches de qualité architecturale préservant le caractère exceptionnel des villages

Quelques constructions mal implantées et mal intégrées au paysage peuvent suffirent à perturber l’harmonie d’un village de caractère. De même, une adaptation aux matériaux et types de construction nouveaux est nécessaire. Le conseil architectural est donc à développer, en lien avec le développement de nouvelles façons de rénover et construire.

  • Expérimenter une politique de déplacement exemplaire en milieu rural reculé

Le relief accidenté et les faibles densités de population rendent difficile le développement des transports en commun. Aussi, des innovations sont nécessaires, de même que la réduction des nécessités de déplacement par le développement des services et des emplois sur le territoire.

  • Préserver la vocation agricole des terres

Préserver le foncier agricole est indispensable au maintien du potentiel agricole du territoire, mobilisable maintenant et dans le futur.

Les niveaux actuels de pressions foncières jamais égalés auparavant, ajoutés aux changements de type de projets agricoles des candidats à l’installation, imposent d’innover pour la préservation et la mobilisation des terres agricoles.

  • Comprendre les mécanismes de transformation des paysages des Préalpes d’Azur et consolider les repères identitaires. Garantir une protection des paysages emblématiques et une gestion maîtrisée des paysages.

Les paysages des Préalpes d’Azur, connus et reconnus, sont un des éléments majeurs d’attractivité du territoire. Ils expriment l’interaction homme-nature actuelle et historique. L’enjeu est de préserver leur qualité dans une logique dynamique, en lien avec les activités du territoire.

Le plan de paysage des Préalpes d’Azur

« Penser l’évolution du Paysage, agir pour le cadre de vie », d’après le Ministère de la Transition Ecologique et solidaire. Le plan de paysage est une démarche volontaire, invitant les acteurs des Préalpes d’Azur à repenser la manière de concevoir l’aménagement du territoire. Il s’agit de remettre au cœur du processus ce qui fait l’originalité et la richesse de ce territoire et qui par ailleurs est porteur de sens pour les habitants : le paysage.

A la lumière des objectifs fixés en matière de qualité paysagère et de qualité du cadre de vie, la collectivité se donne les moyens d’articuler et de décliner une politique cohérente à l’échelle de son territoire, en matière d’urbanisme, de transports, d’infrastructures, d’énergie renouvelable etc.

Dans les Préalpes d’Azur, le plan de paysage constitue un cadre de priorités sur lesquelles, petit à petit, il faut développer les partenariats et moyens nécessaires à sa réalisation.

Innover :

Dans le cadre de partenariat avec des écoles et universités, le Parc a participé à la formation de futurs

Futurs architectes arpentant les ruelles de Gréolières, Ateliers hors les murs d’octobre 2017 @PNR Préalpes d'Azur
Futurs architectes – Ruelle Gréolières – Ateliers hors les murs d’octobre 2017 @PNRPréalpesd’Azur

professionnels de l’aménagement et de l’architecture en proposant des ateliers « hors les murs » dans les communes du Parc.

L’objectif : Identifier les enjeux communaux en croisant les regards, animer la participation des habitants à l’aménagement de leur commune, imaginer des projets et les partager avec des maquettes et des plans. C’est une occasion forte pour analyser les villages en mutation et inspirer ce qu’il serait possible d’envisager pour s’adapter aux exigences de confort moderne sans sacrifier l’authenticité et le lien à l’histoire du patrimoine actuel.

Derniers Ateliers hors les Murs avec l’Ecole Nationale d’architecture de Marseille :

– Gréolières et Gréolières-les-Neige, 2016-2917

– Tourettes-sur-Loup, Gourdon et Le Bar-sur-Loup, 2017-2018

– La Penne, Ascros, Saint-Antonin, 2018-2019

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×