Restanques et savoir-faire de la pierre sèche

©FabienneMeline

Restanques et savoir-faire de la pierre sèche 

Les restanques, ou terrasses de cultures “en pierre sèche” sont représentatives de l’identité locale et marquent les paysages des Préalpes d’azur. Fruits d’un travail considérable mené de générations en générations, ces murs sans mortier ont permis de conserver une terre fertile et de la cultiver.

Les murets en pierre sèche constituent un écosystème spécifique qui enrichit la biodiversité globale des parcelles. Ils servent d’abris et de nid aux espèces dites auxiliaires, extrêmement bénéfiques à l’agriculture.

De nos jours, ces terrasses sont bien souvent abandonnées et envahies par la végétation, pourtant elles sont un atout considérable pour l’adaptation au changement climatique et la gestion des risques. Elles préviennent l’érosion des sols et les glissements de terrain, limitant les effets des phénomènes de ruissellement lors des épisodes de pluie intense et permettent de réduire la diffusion des incendies.

Ces éléments paysagers caractéristiques des Préalpes d’Azur constituent un vaste patrimoine à réinvestir pour :

  • La consolidation d’une production agricole locale
  • Une exploitation forestière durable
  • La mise en place d’une urbanisation intégrée respectueuse des silhouettes villageoises
  • Le développement d’une production d’énergie renouvelable
©PNR Préalpes d’Azur

Afin de préserver les restanques et le savoir-faire lié à leur création et entretien, le Parc, en association avec les Communautés d’Agglomération Sophia-Antipolis et Pays de Grasse, propose plusieurs supports d’information et de formations :

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×