Conférence-débat sur la relation homme-nature

Le concept de « wilderness » est issu d’une conception duale de la relation homme-nature, très occidentale. Pour les peuples premiers ou anciens, il y avait « le monde », l’existant, dont ils faisaient partie intégrante. Ils avaient maints récits de l’origine ou de la composition de ce monde. Cependant, ils ne se voyaient, ne se concevaient pas comme en dehors de la nature.

Aujourd’hui, nous connaissons les pressions que l’humanité fait peser sur les éco-systèmes et les cycles biogéochimiques. La précision de cette connaissance s’accroît d’année en année, et nous oblige à nous interroger sur notre responsabilité vis-à-vis de l’avenir. Cela suppose de s’interroger sur la façon dont les humains tirent parti – ou peuvent tirer parti différemment – d’un monde complexe associant de façon instable le sauvage et le domestique. Il y a trois attitudes possibles vis à vis de la nature : la dominer par l’artifice, la prendre pour partenaire ou lui ficher la paix.

L’association « montagne wilderness » se mobilise pour les deux dernières attitudes. Laisser la nature en libre évolution dans l’espace sauvage ou la prendre pour partenaire dans l’espace domestique. Elle invite à décider, dans l’entre deux du sauvage et du domestique, où il est souhaitable de maintenir des activités, où opter pour « l’ensauvagement ».

PARTICIPEZ A LA CONFÉRENCE

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×