Scolaires

Des programmes pédagogiques adaptés pour tous 

L’éducation à l’environnement et au territoire du public scolaire est une des missions essentielles du Parc naturel régional des Préalpes d’Azur (Article 25 de la Charte). Un programme d’actions éducatives cohérent avec les programmes de l’Education nationale est proposé chaque année aux écoles et établissements scolaires.

Cette offre éducative s’appuie sur un socle de principes généraux :

  • établir un lien concret et sensible au territoire et à son milieu de vie,
  • découvrir et connaître l’environnement et les patrimoines locaux,
  • acquérir des éléments de culture scientifique et artistique
  • développer la pratique artistique et un comportement citoyen responsable
  • développer l’imaginaire, la créativité, l’esprit critique
  • favoriser le lien entre les élèves à l’échelle du territoire du Parc et de ses abords jusqu’au littoral azuréen

Ce programme mobilise de nombreux intervenants et partenaires. Il s’organise autour de thèmes à enjeux et/ou d’actualité pour le Parc tels que les rivières, les paysages, le karst et la géologie, la forêt, le monde nocturne, l’agriculture locale…

Tous les dispositifs proposent des séances scientifiques et techniques en classe et/ou en immersion sur le terrain animées par des intervenants spécialisés. Un projet artistique fédérateur permet également de valoriser les connaissances acquises et le regard que portent les élèves sur leur environnement et les patrimoines du Parc.

En fin d’année scolaire, des journées de rencontre sont organisées avec toutes les classes, en fonction des thèmes proposés, pour partager les connaissances et valoriser toutes les réalisations des élèves.

Primaires et collèges

  • Estéron, paroles de rivières

Proposé depuis 2016-2017, ce programme pédagogique s’adresse aux onze écoles de la vallée de l’Estéron, labellisée « Site rivière sauvage » en 2018.

Il propose une découverte scientifique et patrimoniale de la rivière et du bassin versant de l’Estéron ainsi qu’une valorisation artistique qui peut prendre la forme de court-métrage, de récits, de peintures et de poésie etc…

Chaque année, environ 5 classes sont concernées (environ 100 élèves). Ce programme est proposé en partenariat avec l’association des Rivières sauvages de France et European Rivers Network-France. Les élèves participent, entre autres, au programme « Rivière d’images, fleuves de mots ». D’autres partenaires peuvent intervenir : Fédération de pêche, Maison régionale de l’eau, LPO Paca, Méditerranée 2000, Les Petits Débrouillards…

Deux courts-métrages ont été réalisés par les enfants de l’Estéron : Parole de rivière en 2017 ; Le Chant de la vallée en 2018

En 2019, l’exposition nationale « Rivière d’Images, fleuve de mots » a été installée dans la vallée de l’Estéron où les créations des élèves ont été exposées.

En 2019-2020, cinq classes participent au programme « Les entomo-logis de l’Estéron »  :  concours Rivière d’images, fleuve de mots ; à partir d’observation et de leurs connaissances acquises sur la biodiversité de la rivière, écriture un récit poétique sur la faune et la flore qui peuple la rivière et ses abords.

  • Le Karst, secrets d’eau et de roche

Le patrimoine géologique des Préalpes d’Azur est important par sa diversité et sa qualité et constitue l’une des spécificités de ce territoire. De nombreuses cavités, gouffres, plateaux calcaires constituent ce patrimoine naturel remarquable (plus de 1900). Enjeu de développement touristique, le milieu karstique et souterrain est également d’un enjeu considérable en matière de biodiversité et de ressource en eau. Depuis 2018, le Parc propose un programme éducatif afin de faire découvrir aux élèves le milieu souterrain, ses richesses, ses fragilités afin de le préserver.

En 2018-2019, ce programme a concerné 5 classes de Terres de Siagne situées aux abords du plateau de Caussols. Ils ont notamment réalisé le court-métrage « Le Karst » avec l’association Héliotrope.

En 2019-2020, le programme s’adresse à huit classes (200 élèves) de sept communes situées aux abords du Plateau Saint-Barnabé. Les interventions scientifiques et les sorties sur le terrain (randonnée géologiques, exploration de cavités aménagées ou en spéléologie…) sont animées par le Comité départemental de spéléologie, le Souterroscope de Baume Obscure ou des associations d’Education à l’environnement. Les productions artistiques prendront la forme d’un court métrage avec l’association Héliotrope, et de créations au cyanotype réalisées avec la photographe-plasticienne Karine Maussière. Il s’organise en partenariat avec le Centre international d’Art Contemporain de Carros et avec le soutien de la DRAC PACA

  • L’appel de la forêt

La forêt couvre 70% du territoire du Parc des Préalpes d’Azur. Elle abrite une flore et une faune diversifiée. Elle apporte également aux hommes des ressources variées indispensables à notre qualité de vie. Son évolution au fil des temps témoigne de ce rapport étroit entre les hommes et leur forêt, et des effets de l’activité humaine sur cet écosystème. Véritable sentinelle écologique, la forêt nous alerte aujourd’hui sur les impacts liés au changement climatique et sur les adaptations qui s’imposent à elle et… aux êtres vivants. Elle est aussi un chemin ouvert sur l’imaginaire, peuplé d’histoires, de personnages et d’aventures à (ré)inventer !

En 2019-2020, ce programme concerne 8 classes du Réseau rural d’Education du Haut Pays grassois et s’organise en partenariat avec le service des affaires culturelles de la Communauté d’agglomération du Pays de Grasse, les Stations de Gréolières l’Audibergue, l’Office national des Forêt dans le cadre du programme « La forêt s’invite à l’école » et avec le soutien de la DRAC PACA. 

  • En quête d’étoiles

Que ce soit pour observer étoiles et planètes par milliers, préserver la biodiversité nocturne, permettre aux humains de bien dormir, mais aussi réaliser des économies d’énergie grâce à la réduction – voire l’extinction – de l’éclairage public, la qualité du ciel nocturne représente un enjeu important tant sur le plan environnemental que social et économique.  Le territoire du Parc naturel régional des Préalpes d’Azur, labellisé « Réserve Internationale de Ciel étoilé », est engagé dans la préservation du ciel et de l’environnement nocturne. Pour mieux connaitre, apprivoiser et préserver ce monde souvent méconnu et mystérieux, le Parc naturel régional des Préalpes d’Azur propose aux élèves donc de partir en quête d’étoiles ! Et de voyager au cœur de la nuit !

Ce programme éducatif, soutenu par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, est organisé en partenariat avec le Rectorat de l’Académie de Nice et l’Observatoire de la Côte d’Azur. À travers des supports pédagogiques conçus dans le cadre du programme de culture scientifique MEDITES, les équipes pédagogiques sont dotées d’un programme de sensibilisation pour explorer toutes les facettes du monde nocturne.

Le Parc met à disposition des enseignants la vidéo « En quête d’étoile »  et le livret pédagogique « Le Monde nocturne »

En 2019-2020, le programme concerne cinq classes (115 élèves) de Terres de Siagne qui vont également voyager dans la voûte céleste grâce au planétarium mobile de Marche ou Rêve et découvrir les « Villages sous les étoiles » du photographe Florent Dubreuil. Ils vont aussi écrire un récit sur la biodiversité nocturne.

  • La petite fabrique de paysages

Les Préalpes d’Azur offrent une transition très variée entre le littoral et la haute montagne alpine avec des paysages diversifiés créant des ambiances, des climats et des univers très différents. Leur évolution est aussi intimement liée à l’activité humaine à travers les époques et à notre rapport à notre environnement.

Partir à la découverte du paysage de proximité, au fil du temps et des saisons, comprendre les mécanismes de transformation et de fabrication des paysages, tels sont les objectifs de ce programme pédagogique où les élèves sont aussi invités à se projeter dans un paysage rêvé et imaginé pour les Préalpes d’Azur.

En 2018-2019, ce programme a été proposé à 7 classes situées dans des communes de la zone de la lisière du Parc, située en limite Sud. Cet espace à la fois urbanisé et très vert est une coulée verte qui fait la jonction entre les deux mondes : l’urbanité de la Côte d’Azur et le cœur du PNR.

Lisière d’invitation au voyage, elle est une porte d’entrée monumentale vers cet ailleurs plus rural et montagnard. Elle est aussi caractérisée, telle un écrin ou un collier de fleurs, par la présence significative de jardins nourriciers, de villégiature ou parfumés, dont les effluves odorantes accompagnent la route, le chemin, la promenade. De nombreux artistes et écrivains, ont, au fil du temps, été inspirés par cette lisière qui reste un espace propice à la création artistique.

Accompagnée par la Société de distribution du Sensible et par Méditerranée 2000, chaque classe a pu décrypter le paysage de son village et en comprendre la situation géographique, les évolutions dans le temps et l’espace, et mieux percevoir ce positionnement particulier de la lisière du Parc. Chaque classe a également composé un poème et une création artistique qui ont été installés dans l’espace public de leur commune pour marquer un point de vue paysager particulier. L’ensemble de ces réalisations constitue un itinéraire sensible du paysage de la lisière du Parc proposé à la découverte in situ ou à travers le livret « La lisière des Préalpes d’Azur, une coulée verte entre deux mondes »

Lycées “Découvre ton parc en Préalpes d’Azur”

Dans le cadre du plan climat Une COP d’avance , déployé par la Région Sud Provence-Alpes-Côte-d’Azur, les Parcs naturels régionaux s’associent à la Mesure 100 dont l’objectif est de permettre aux lycéens de prendre conscience des enjeux liés au changement climatique dans leur territoire.

Le Parc naturel régional des Préalpes d’Azur propose donc depuis la rentrée 2019 “Découvre ton Parc en Préalpes d’Azur”, des sorties éducatives thématiques conçues en partenariat avec le Rectorat de Nice en cohérence avec les programmes de l’Education nationale de manière transdisciplinaire autour de 6 thèmes : Le Champs des saveurs, Parole de rivière, L’appel de la forêt, Petite fabrique de paysages, Le monde nocturne, Le karst.  Les contenus des sorties sont adaptés en fonction des disciplines (Sciences et vie de la Terre, mathématiques, histoire/géographie, lettres, arts plastiques, professionnelles…).

À travers ces sorties, les lycéens découvrent le territoire du Parc et ses problématiques en lien avec la préservation des ressources et le changement climatiques. Ces sorties sont aussi une occasion de découvrir des acteurs locaux et des métiers. Il s’agit également de susciter une prise de conscience des lycéens autour des enjeux locaux et de les rendre acteurs de la transition écologique.

Enseignement supérieur et recherche : accueil à la demande et partenariats

Le territoire du Parc, par sa diversité et sa richesse en termes de patrimoines naturels culturels, paysagers, mais aussi, à travers les hommes et les femmes qui l’habitent et le font vivre, est également un espace d’études propice pour des visites d’étudiants venus parfois d’autres régions dans le cadre de leur cursus et/ou de leurs recherches.

Le Parc accueille donc, à la demande et en fonction de ses possibilités, des groupes d’étudiants (IUT, BTS, Master…) pour des visites afin de leur présenter le territoire mais aussi leur permettre une immersion sur le terrain, autour de problématiques en lien avec leur sujet d’étude et à la rencontre des acteurs et partenaires locaux.

Par ailleurs, le Parc noue des partenariats avec des établissements d’enseignement supérieur et/ou de recherches et accueillent des groupes d’étudiants autour de problématiques et enjeux spécifiques : Ecole d’architecture de Marseille, SKEMA Business School, etc.

Ces partenariats donnent lieu à des propositions et restitution des étudiants, permettant d’alimenter les réflexions du territoire ou d’ouvrir des pistes d’actions sur certains sujets.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×