Stratégie énergétique : l’ambition 2030

Le Parc des Préalpes d’Azur a lancé en 2016 une réflexion autour de sa transition énergétique, des économies d’énergie et du développement des énergies renouvelables. Cela lui a permis de définir sa stratégie énergétique et son ambition : l’autonomie énergétique en électricité et en chaleur à l’horizon 2030.

Deux types d’actions sont priorisés pour atteindre cet objectif :

    • la réduction des consommations énergétiques en rénovant l’éclairage et les bâtiments publiques
    • la production d’énergies renouvelables
  • Territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV)

Le Parc des Préalpes d’Azur et la Communauté de communes Alpes d’Azur sont devenus co-lauréats du programme TEPCV. Cette reconnaissance a permis d’obtenir des financements pour les communes souhaitant s’engager dans des actions de réduction des consommations énergétiques. Une enveloppe de près d’1 million d’euros a été mobilisée, dont 420 000 euros pour les Préalpes d’Azur.

En 2016 et 2017, cet argent a permis à 16 communes adhérentes de réaliser des achats et des travaux concernant la mobilité électrique, la rénovation du patrimoine bâti et l’éclairage public.

Jusqu’à 50% de la facture énergétique d’une petite commune peut être liée à l’éclairage public ! En éclairant mieux et moins, de sérieuses économies d’énergie et donc d’argent peuvent être réalisées.

Le Parc accompagne les communes adhérentes et propose des préconisations pour rénover l’éclairage publique afin de réduire la dépense énergétique et plus largement la pollution lumineuse.

L’autonomie énergétique pourra être atteinte grâce à un fort développement des énergies renouvelables. En 2020, seulement 14% des besoins sont couverts grâce à celles-ci : essentiellement l’hydroélectricité et le bois énergie. Le Parc est un véritable réservoir énergétique : forêts, rivières, plaines ensoleillées…

Ce potentiel doit être exploité tout en préservant les paysages ainsi que les patrimoines naturels et bâtis. Le Parc accompagne donc le développement des énergies renouvelables compatibles avec ces enjeux.

La mobilité repose majoritairement sur les énergies fossiles et son poids sur le bilan énergétique des Préalpes d’Azur est conséquent. Le Parc propose plusieurs actions pour le développement de la mobilité durable et des modes de déplacements doux. On retrouve la mobilité électrique, le tourisme durable orienté sur la randonnée pédestre et le vélo, la réduction des déplacements grâce à la mise en place de systèmes de visio-conférence et la sensibilisation à la constitution de tiers-lieux notamment.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×