Foncier agricole et naturel des Préalpes d’Azur

Les objectifs

Cette action est issue d’un groupe de concertation autour de projets d’installation agricole dans les Préalpes d’Azur. Elle réunit les partenaires travaillant sur le sujet (chambre d’agriculture et SAFER notamment), les chargés de missions agriculture des intercommunalités, ainsi que d’autres organisations agricoles. Suite à appel à manifestation d’intérêt État/Région, le Parc a obtenu des financements pour :

  • Améliorer la connaissance du foncier agricole et naturel dans les Préalpes d’Azur, ainsi que les enjeux qui y sont associés
  • Mobiliser les élus et les propriétaires fonciers autour des enjeux de la préservation et la mise à disposition des terres agricoles

Ce projet s’articule avec d’autres démarches passées ou en cours, entreprises par les intercommunalités, notamment :

  • Métropole Nice Côte d’Azur : FEADER Foncier
    Analyse des friches sur les secteurs d’intérêt agricole de la plaine du Var et étude d’opportunité pour une ZAP sur la commune de Saint-Jeannet
  • Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis (CASA) : FEADER Foncier
    Stratégie locale pour la préservation et la mise en valeur du foncier agricole et naturel communautaire du territoire de la CASA
  • Communauté de Communes des Alpes d’Azur : FEADER Foncier
    Élaboration d’une stratégie de préservation du foncier agricole d’Alpes d’Azur
  • Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse :
    aide à l’installation, accompagnement des communes aux projets agricoles, dynamique autour de l’alimentation territoriale

Cette étape était accompagnée par Tercia Ectar. 

L’objectif était de remobiliser les acteurs locaux autour des enjeux du foncier agricole et naturel à travers :

Atelier cartographique en commune – mai 2019
  • un diagnostic des espaces agricoles et naturels ainsi que la mise en évidence des enjeux liés à ces espaces,
  • une expertise sur 9 sites représentatifs des situations à enjeux afin de proposer des solutions pour la mise en valeur, la gestion ou la mobilisation des terres agricoles.

L’objectif était de mobiliser les élus et des propriétaires privés, avec l’appui de NAMUSENS, membre de la coopérative Boréal Innovation.

Le collectif a convenu de l’intérêt d’une plateforme numérique collaboratif avec une diversité d’informations sur le foncier agricole. Conçue en 2020, la mise en ligne est prévue au 1er semestre 2021.

Par ailleurs, une série d’animations a été programmée :

  • Des éduc’tours afin d’échanger sur des solutions concrètes, dans les Préalpes d’Azur et au-delà > Voir les livrets détaillant les expériences partagées
    • St Jeannet le 17 octobre 2020, sur le thème des outils et expériences de protection, et de gestion et exploitation collaborative. Puis en fin de rencontre la visite terrain de la Zone Agricole Protégée
    • Collongues le 29 octobre 2020, sur le thème des outils et expériences de mise à disposition et de liens propriétaires/exploitant. Puis en fin de matinée, la visite terrain sur l’espace test agricole de la Communauté d’agglomération du Pays de Grasse

    Voir en images les retours d’expériences des communes d’Aiglun, Chateauneuf et Saint-Vallier de Thiey :

  • Un séminaire pour les élus afin de partager des initiatives existant hors du territoire du Parc. Il devait se tenir dans le cadre des Assises de l’agriculture organisées par la Communauté d’Agglomération Pays de Grasse. Ce séminaire a été repoussé à une période plus propice d’un point de vue sanitaire.
  • La sensibilisation des propriétaires privés ; 3 sites pilotes ont été retenus :
    • Pierrefeu en lien avec la Communauté de communes des Alpes d’Azur, sur la reconquête et coupure de feu,
    • Saint-Vallier-de-Thiey en lien avec la Communauté d’agglomération du Pays de Grasse avec pour objectif de faciliter l’installation en lien avec le projet alimentaire territorial,
    • Cabris, dans l’idée de remobiliser autour de la gestion des oliveraies patrimoniales.

Sur chaque site, des ateliers d’échanges entre les usagers  et des réunions avec les propriétaires ont eu lieu afin de :

    • partager les enjeux de ces espaces,
    • réfléchir ensemble aux freins et leviers pour l’émergence ou l’aboutissement de projets en cours
    • impulser des dynamiques collectives de projet

Il était ensuite prévu des réunions projet pour chacun des sites d’animation afin d’impulser une démarche projet collective autour des idées proposées par les ateliers usagers et validées par les communes.

Les avancées ont été différentes selon la commune :

    • Saint-Vallier de Thiey a réorienté la mission vers un accompagnement individuel d’une propriétaire
    • Pour Cabris, un partenariat est en réflexion avec Saint-Cézaire sur Siagne et Spéracèdes
    • Des réunions projet ont pu avoir lieu avec les propriétaires et la mairie à Pierrefeu
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×