Ambassadeurs

Les Ambassadeurs du Parc, agents de sensibilisation et de liaison

Le dispositif Ambassadeur a été créé dès 2011, pour répondre aux problématiques de partage des espaces engendrées par le développement des activités de pleine nature et la présence de l’activité pastorale. Depuis, pour continuer de répondre au mieux aux besoins du territoire et gagner en efficacité, le dispositif s’est affiné et s’est perfectionné. Réel créateur de liens pour le territoire, il représente l’un des traits d’union entre l’équipe technique du Parc, les acteurs locaux et les habitants. Ainsi, les missions se sont diversifiées : 

  • La sensibilisation sur les sites fréquentés et à enjeux, est au cœur de leurs missions. Les ambassadeurs ont un rôle de transmetteurs d’informations et d’éducateurs à l’environnement. Ils apportent des clés aux visiteurs pour leur permettre de mieux comprendre l’environnement dans lequel ils évoluent. Ils peuvent ainsi mieux le préserver et mieux interagir avec les autres usagers du lieu. La sensibilisation permet d’agir en prévention sur les comportements inadaptés en milieux naturels, en présentant les gestes à privilégier. Ces moments de dialogue avec les visiteurs et les habitants permettent également de promouvoir des modes de découverte des patrimoines plus respectueux et parfois inhabituels.
  • Les suivis et comptages de fréquentation sur les sites à enjeux du Parc ont permis d’affiner la connaissance de cette fréquentation et des différentes activités pratiquées. Ces suivis sont maintenant réalisés en lien avec des mesures ou des projets de gestion de la fréquentation des sites sensibles. Ils rentrent dans le cadre de la stratégie Espace Valléen qui guide depuis 2016 les actions sur le tourisme durable mises en place par le Parc. 
  • Les “rencontres acteurs” sont des temps d’échanges avec les professionnels (élus, commerçants, artisans, hébergeurs, restaurateurs, guides et accompagnateurs…) et habitants du territoire. Les ambassadeurs les informent sur les actions du Parc et leurs évolutions et recueillent leurs impressions, anecdotes et besoins
  • Les interventions (formation-animation) sont réalisées dans le cadre d’événements pendant lesquels les ambassadeurs tiennent des stands ou des parcours d’éducation. Il s’agit alors de présenter le Parc, ses enjeux et ses missions ainsi que le métier d’ambassadeur à des étudiants. Les ambassadeurs d’adressent également à des classes inscrites dans les programmes pédagogiques mis en place par le Parc. Ces interventions permettent de sensibiliser un public large, différent de celui abordé lors des autres missions tout en favorisant un lien avec les partenaires et leurs actions. Les ambassadeurs sont également amenés à former les professionnels bénéficiaires de la Marque Valeur Parc aux outils Parc et aux méthodes de transmission des messages de sensibilisation auprès de leurs clients.  
  • L’éco-veille et la récolte de données naturalistes sont réalisées tout au long de l’année au gré des déplacements impliqués par les missions planifiées. 

Depuis 2016, le dispositif ambassadeur est partiellement soutenu par la Région SUD et l’Union Européenne dans le cadre de la stratégie Espace Valléen ; grâce à ce renfort, les ambassadeurs permettent la mise en œuvre de la fiche action 3.3. « Amélioration de la gestion de fréquentation et des retombées sur les sites à enjeux prioritaires du PNR ». 

________________

Dès la préfiguration du Parc, la sensibilisation et l’information sont apparues comme faisant partie des réponses à apporter aux différents enjeux mis en avant dans la Charte du Parc.

    • Axe 1 : Fédérer les acteurs du territoire autour de la protection et de la gestion de l’exceptionnelle biodiversité et du paysage des Préalpes d’Azur.
      •  Orientation stratégique 1 – Définir et mettre en œuvre une stratégie de préservation, de gestion et de valorisation de l’exceptionnelle biodiversité des Préalpes d’Azur
      • Article 1 – Mieux connaitre la biodiversité des Préalpes d’Azur pour faire du Parc un observatoire des patrimoines naturels et du changement climatique
      • Article 3 – Organiser la gestion de la fréquentation des espaces naturels dont certaines mesures ciblent spécifiquement le besoin de mieux gérer les flux et de sensibiliser sur certains sites sensibles, en particulier les Gorges du Loup et les clues de l’Estéron
    • Axe 3 : Consolider l’identité du territoire par la valorisation des patrimoines.
      • Orientation stratégique 9 – Structurer une offre touristique de valorisation des patrimoines intégrée à la politique de préservation
      • Article 24 – Gérer les flux récréatifs en structurant les activités de pleine nature. 
      • Orientation stratégique 10  Coordonner la diffusion des savoirs et promouvoir les savoirsêtre dans une relation nouvelle entre Préalpes d’Azur et littoral urbain
      • Article 26 : Sensibiliser les habitants et usagers du territoire à la fragilité des patrimoines. 



Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×