2019-2021 : Ingénierie pour une gestion intégrée de la biodiversité

©FEDEpêche06

Le Parc naturel régional des Préalpes d’Azur s’est associé avec la Maison régionale de l’Eau et la Fédération de pêche et de protection des milieux aquatiques des Alpes- Maritimes pour lancer le projet Ingénierie scientifique et financière pour une gestion intégrée de la biodiversité, conciliant sa préservation et sa valorisation économique, dans un contexte de changement climatique. Voici les objectifs :

  • mieux connaître la biodiversité (poissons, écrevisses à pattes blanches, invertébrés bio-indicateurs) et les habitats de la rivière Estéron afin de disposer de données scientifiques dans le cadre du changement climatique en zone méditerranéenne et alpine
  • référencer la connaissance existante sur le patrimoine naturel
  • accompagner l’élaboration d’un plan d’action concerté sur les enjeux de protection et de valorisation de la biodiversité dans les Préalpes d’Azur (action portée au Contrat de Transition Ecologique)
  • explorer les solutions de gestion liées aux paiements pour services écosystémiques et aux fonds de gestion pour la forêt. Les premiers travaux ont été amorcés en 2019 grâce à un stagiaire CEREMA/Ecole Centrale, encadré par le Conseil de Développement (action portée au Contrat de Transition Ecologique)

Durée de l’opération : 3 ans

Montant du soutien financier :

Etat d’avancement – juin 2020 :

– Présentation des projets Maison régionale de l’Eau et de Fédération de Pêche et de Protection des Milieux aquatiques des Alpes- Maritimes lors du Comité de Pilotage Estéron le 4 décembre 2019.

– Présentation le 4 décembre 2019 d’une première approche des services rendus par le bassin de l’Estéron.

– La Base de données documentation. Le travail est en cours : Joel FRAIPONT, salarié pour 8 mois, mène de front la réflexion sur les outils et la prospection d’ouvrages à référencer.

– Le projet de plan d’actions pour la biodiversité. Le 28 mai 2020 marque le passage entre le travail d’évaluation à mi-parcours de la Charte et le début de la concertation afin de coordonner les priorités pour les années à venir. Avec l’appui de Pierre DEXET, les outils visant à améliorer les moyens d’action sont également en cours d’analyse : offre de compensation, obligations réelles environnementales, paiements pour services environnementaux, etc.

NB : le programme d’actions concertées, ainsi que l’approche des services rendus par l’Estéron sont labellisés au Contrat de Transition Ecologique

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×