Le dispositif de communication engageante des Préalpes d’Azur

©EllenTeurlingsPhotographe

Qu’est-ce que la communication engageante ?

C’est un champ de recherche qui fait le lien entre la persuasion (sensibilisation) et l’engagement. Elle a pour but de faciliter le passage des idées aux actes, et de susciter un changement non seulement d’opinions, mais aussi de comportement. Cette méthode s’appuie sur la théorie de l’engagement.
[Christelle Mascleef, Robert Vincent Joule, Fabien Girandola, Nicole Dubois – 2010] 

Pourquoi mettre en place ce dispositif dans les Préalpes d’Azur ?

Ce projet fait partie d’une action globale engagée par le Parc depuis 2016 pour l’amélioration de la gestion des flux de fréquentation dans les espaces naturels sensibles.

Les médias et en particulier les réseaux sociaux ont été identifiés comme des vecteurs de communication « à double tranchant ». C’est à dire qu’ils incitent à découvrir des lieux fragiles, sans rappel des règles de respect de ces sites, sans que l’on puisse maîtriser ni réguler l’information. Pour autant, ces canaux de diffusion ne sont pas à négliger. Il peuvent en effet d’influer durablement les comportements des visiteurs, pratiquants et professionnels de sports de nature quant à l’impact de leurs activités en milieu naturel.

Mettre en place des actions de communication engageante à l’échelle du Parc vise donc à accompagner les actions de préservation et de partage de l’espace sur les sites sensibles du Parc avec des messages positifs, sympathiques, audibles et innovants. Il s’agit d’un vecteur d’amélioration de la cohabitation en milieu naturel.

Comment s’organise la mise en place du dispositif ?

Ce dispositif et les outils qui en découleront sont guidés par une problématique transversale autour de la nature et des paysages qui constituent un patrimoine commun que chacun a la responsabilité de préserver et qui n’appartient pas à tout le monde. 

Ce travail est mené en étroite collaboration avec les communes, gestionnaires et animateurs de sites sensibles ainsi que les professionnels de sports de nature. Cela permet une articulation des actions de sensibilisation et de gestion des flux de fréquentation avec les animateurs et responsables de sites naturels. L’ensemble de ces partenaires composent le comité de pilotage. Le projet est soutenu financièrement dans le cadre du programme Espace Valléen à travers les fonds européens POIA-FEDER et régionaux (Sud-PACA).

Où en est-on à l’été 2020 ?

Le Parc est accompagné depuis début avril par le CPIE des Iles de Lérins qui a une solide expérience dans le champ de recherche de la communication engageante. 

Malgré la situation liée à la pandémie Covid-19, une quarantaine de participants (élus communaux, animateurs Natura 2000, représentants du pastoralisme ou encore professionnels de sport de nature) se sont mobilisés à travers deux ateliers :

  • 4 ateliers fin avril pour recueillir les besoins, attentes des participants et cadrer les grands thèmes d’études du dispositif ;
  • 3 ateliers en juin avec des acteurs du pastoralisme, de l’environnement et du tourisme pour travailler concrètement sur les messages.

Deux considérations majeures se sont dégagées avec de fortes attentes des participants :

  • Les acteurs et les conflits d’usages ;
  • Les atteintes et dégradation de l’environnement, de la biodiversité, du patrimoine.

Le défi de la communication engageante est d’élaborer des actions et des messages positifs dans un contexte négatif de conflits variés. Pour cela, ce dispositif doit parler de tous, à tous et impliquer chaque participant comme un partenaire. Il s’organise autour de deux axes :

  • Le partage de l’espace qui est lié à la majorité des conflits d’usage
  • La préservation de l’environnement liée aux dégradations et atteintes à la biodiversité, aux habitants, au patrimoine.

Un ensemble de messages a été décliné sur différents thèmes : pastoralisme et chiens de protection, déchets, cueillette et biodiversité, circulation et stationnement, feux, camping, bivouac et pique-nique, rivières et baignade, sentiers et pistes, partage de l’espace.

Ces messages constituent le cœur du dispositif et doivent nourrir :

  • l’approche des agents de sensibilisation dès cet été ;
  • les outils de communication engageante à venir ;
  • les médias communicants sur les Préalpes d’Azur.

Exemple d’actions engagées

Les messages de communication engageante alimentent d’ores et déjà le discours et la posture des ambassadeurs du Parc dans leurs tournées de sensibilisation. Ils s’appuient sur deux supports crées spécifiquement pour le dispositif valorisant l’engagement des personnes rencontrées (cf. bulletin d’engagement ci-contre).

Ces messages irriguent désormais également les relations presse et outils de communication pour lequel le Parc est sollicité pour contribution (cf. communiqué de presse ci-contre).

© CERPAM

Une formation sur le pastoralisme organisée en partenariat avec le CERPAM a rassemblé une dizaine d’acteurs.

Un diagnostic des médias a également été réalisé, soulevant plus de 60 médias avec une occurrence Parc naturel des Préalpes d’Azur. L’analyse de ce diagnostic a permis d’identifier les premiers partenariats médias à développer pour la diffusion des messages de communication engageante.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×